TPE/PME : l’importance du stockage et de la sauvegarde informatique – Partie 1/2


partage de fichiersL’entrepreneur dans le cadre de son activité est rapidement confronté à des problématiques de stockage et de sauvegarde informatique. Et c’est un euphémisme, car en réalité, avant même qu’il s’en rende compte, il est bien souvent submergé. Les données s’entassent dans une logique de dématérialisation des documents, de productivité et de multiplication des échanges numériques entre tiers. Sans une organisation substantielle et un minimum de connaissances techniques, les entreprises s’exposent à de gros risques.

Les échanges numériques entre collaborateurs, fournisseurs et autres partenaires ont évolué de manière exponentielle ces quinze dernières années. À l’heure de la transformation numérique, chacun des acteurs est de plus en plus sollicité à chercher, partager, échanger des fichiers. La question des archives et de la sauvegarde informatique est donc primordiale.

Mais avant cela, intéressons-nous dans cette première partie de ce dossier aux fichiers, à leur bonne gestion et aux solutions possibles pour les TPE/PME. Mettons-nous à la place de cet entrepreneur, de ce gérant non averti sur ces questions techniques.

Bien souvent c’est à la première panne sérieuse qu’il s’aperçoit que le stockage de données sensibles sur une machine lambda est une hérésie. La perte de données est à ce stade déjà inéluctable.

Alors, quel doit-être le premier réflexe ?

La réponse semble simple, car elle consiste à centraliser logiquement ses fichiers sur une machine dédiée capable de répartir ses données sur plusieurs disques durs. Cet appareil doit être accessible en réseau, nous l’appellerons communément un serveur de fichiers.

Schématiquement un serveur de fichiers permet de partager des données à travers un réseau. On appelle serveur, l’ordinateur qui héberge les données, et dispose dans cette optique d’un grand espace de stockage performant et sécurisé. Ainsi, les utilisateurs peuvent y accéder au moyen d’un protocole de partage de fichiers tel que le CIFS (Common Internet File System) pour les ordinateurs Windows qui ont besoin d’une connexion permanente. Le protocole FTP (File Transfert Protocol) est réservé quant à lui, pour les connexions ponctuelles.

Les solutions Microsoft : gourmandes en temps et en coûts

Les solutions existantes sont multiples et relativement accessibles. L’entrepreneur français aura tendance à se tourner vers un serveur de fichiers Microsoft. Les fournisseurs sont nombreux (HP, Dell, IBM, etc.) et les offres fournies. Par ailleurs, il est toujours possible d’assembler un serveur en implémentant un système d’exploitation de type Windows Server, afin de rogner sur les coûts.

Et pourtant, cela reste encore assez onéreux. Il faut en effet disposer de la ressource capable de configurer ce type de serveur, de le maintenir au jour le jour, et cela en fonction des besoins de l’entreprise. Il faut également inclure le coût des licences d’accès client ainsi que le temps passé à répondre aux fastidieux audits de licence Microsoft.

OneDrive Entreprise est aussi une solution Microsoft qui permet de régler ces questions en stockant vos données en ligne. Cela soulève en outre d’autres problématiques, qui présupposent premièrement l’existence d’un lien internet constant (avec lien de secours dégradé) ou de haute disponibilité (liens de secours d’un opérateur tiers non dégradé). Deuxièmement, la question de la confidentialité est également de mise, car vos données stockées sur un serveur américain peuvent être violées impunément, et les voies de recours au niveau juridique sont inexistantes à ce jour. Microsoft est en effet soumis à l’US Patrioct Act comme toutes sociétés américaines.

Synology, la liberté de rester là où vous êtes

La tendance largement utilisée chez les PME est l’utilisation de solutions telles que proposées par Synology. C’est une société taïwanaise spécialisée dans les boîtiers NAS (Network Attached Storage) qui permet le stockage en réseau d’un serveur de fichiers autonome.

Les caractéristiques des boîtiers NAS sont multiples et varient du simple disque dur à une station disposant de nombreuses unités de stockage. Chaque NAS est géré par un système d’exploitation : le DiskStation Manager chez Synolgy par exemple. On y accède par le biais d’une interface web.

Outre la gestion de données, ce système d’exploitation permet l’installation contrôlée d’applications de vidéosurveillance, de la gestion de films, vidéos et de l’administration des téléchargements, etc. Beaucoup moins onéreux que les solutions Microsoft, c’est souvent une bonne alternative pour les TPE / PME qui ont des besoins classiques. Cela dit le système mis en place empêche toutes initiatives non agréées par le constructeur.

NAS personnalisé : la solution libre

Serveur de fichiers sous logiciel libre : OpenMediaVaultLa solution consiste à assembler soi-même ou faire concevoir son NAS par un professionnel et d’y installer un système d’exploitation libre tel qu’OpenMediaVault basé sur Débian Linux, ou FreeNas basé sur FreeBSD. Dans tous les cas un NAS assemblé permet de bénéficier de plusieurs avantages :

  • la liberté en terme d’utilisation (virtualisation et installation d’applications tierces spécifiques) ce qui est difficile voir impossible sur Synology ;
  • le choix de votre matériel (boîtier, carte mère, CPU, ram, disque dur, etc.) permettant l’utilisation de composants standardisés et donc remplaçables facilement sur une très longue période de temps;
  • la possibilité d’évolution matérielle a faible coûts si l’on compare au support de matériel tiers proposé par Synology qui est quasiment inexistant (l’exemple typique est la difficulté de passer votre Synology au WiFi, sans payer un module spécifique) ;

En résumé, maîtrise de l’utilisation de votre serveur, durabilité et évolutivité pour un investissement guère différent des solutions évoquées précédemment. A long terme, vous devenez gagnant.

Ainsi, nous verrons dans une seconde partie de ce dossier, l’importance de la sauvegarde des données, et la nécessité de leur externalisation. Open-DSI dispose par ailleurs d’une solution que vous pouvez consulter sur cette page : la solution Librabox. Par les choix matériels et logiciels, elle apporte tous les avantages d’un NAS personnalisé et une large palette de services associés.  Bruno Soulié