TPE et PME, les box des fournisseurs d’accès internet coeur de votre réseau informatique, danger ?


Pour une TPE ou une PME, avoir un accès internet fait parti de ces outils que l’on met en premier dans la liste des éléments indispensables ou presque à posséder au même rang désormais que le téléphone. Tant et si bien que pas mal d’entreprises nées il y a moins de cinq ans se retrouvent parfois avec une box de son fournisseur d’accès internet comme coeur de son réseau informatique. Mais est-ce pour le meilleur ou pour le pire ?

Papier, crayon, stylo, téléphone et accès internet

Lorsque l’on crée une entreprise, il est nécessaire de disposer d’une petite liste de course de choses indispensables à notre époque pour faire travailler. Les crayons, papiers, stylos sont en tête de liste immédiatement suivi par le téléphone et l’accès à internet. Une réalité en 2012 en France et depuis quelques années déjà.

Les box ou boîtiers des fournisseurs d’accès internet sont en général simples à installer. Lors de la création d’une entreprise, celle-ci sera souvent installée par le dirigeant, celui-ci se basant sur ses connaissances acquises lors de la mise en place à son domicile du même engin. Il aura aussi la possibilité de faire appel à un(e) ami !

Bien souvent, ce sont les opérateurs grand public qui vont être choisis. Il est rare qu’au début, une entreprise en création se tourne vers des fournisseurs d’accès professionnels souvent plus chers et dont on ne perçoit pas au premier abord l’intérêt. « C’est plus cher et c’est pareil… »

Un petit switch, les premiers ordinateurs sont reliés et la grande aventure peut commencer.

TPE deviendra PME

Les années passent, l’entreprise si elle est doctement conduite va grossir. De nouveaux employés sont embauchés. On branche de nouveaux postes de travail sur le réseau sans trop se demander s’il y a une limite. Cela fonctionne…

Viens le jour, où se pose la question de partager des fichiers. Alors on met un serveur de fichiers en place en faisant appel à un prestataire.

Le jour de l’installation, celui-ci dira quelque chose du genre « au fait, ce serait mieux si c’est le serveur qui fait DHCP ». Là évidement, c’est obscure… tentative d’explication : « le serveur DHCP c’est celui qui distribue les adresses IP aux machines. » Question pragmatique suivante : « Heu bon, mais ça change quoi ? » Réponse tout aussi pragmatique :  « pas grand-chose, mais ce n’était pas prévu dans la prestation, alors si je le fais il y aura un petit avenant… ».

Décisions sans appel pragmatique : « Si ça ne change rien et que ça coute, on ne fait pas ».

Un jour la box meurt

Ce matin-là, Martine ouvre son PC et se connecte à ses mails : message d’erreur, serveur inaccessible. Tiens internet ne marche pas non plus. Bon tant pis, je vais finir de préparer les paies. Tiens, je n’arrive pas à aller sur le serveur pour récupérer mes fichiers.

Là c’est grave. Martine court annoncer la nouvelle au patron. Il est déjà devant le serveur, plusieurs redémarrages, mais rien. La box est morte dit-il, on n’aura pas d’internet aujourd’hui, mais c’est la poisse le serveur est inaccessible et pourtant il marche…

La suite, vous la devinez peut-être, appel en urgence à l’installateur du serveur qui ne peut passer qu’en fin de journée, bref c’est le chômage technique pour tout le monde.

Le soir, le sauveur arrive et configure (en 15 minutes) le fameux serveur DHCP et par magie les postes peuvent se connecter à nouveau au serveur. Pour internet il faudra attendre que le patron passe dans une boutique (après avoir bataillé avec le support) pour obtenir une box neuve. Si tout va bien l’installateur l’aura prévenu qu’il faudra qu’il intervienne pour la configurer sinon, « ça va mettre la pagaille sur le réseau ».

La morale

Cette petite histoire m’est inspirée d’un cas réel. Je travaille souvent avec des PME jeunes dont l’informatique a grossi naturellement et sans que l’on s’en rende compte autour de leur box ADSL.

Sur le principe, ce n’est pas fondamentalement une mauvaise pratique. Le taux de panne d’une box est faible. Elles ne contiennent pas d’éléments mécaniques comme des disques durs par exemple. Il faut juste en prendre soin en la branchant au moins sur un boîtier la protégeant des surtensions et en la laissant dans un lieu suffisamment aéré pour qu’elle ne puisse pas chauffer excessivement ni être manipulée ou débranché par n’importe qui.

Il faut par contre avoir conscience du rôle primordial qu’elle joue sur le bon fonctionnement de votre réseau informatique. Sans elle plus rien ne peut communiquer sur votre réseau informatique, que ce soit vos ordinateurs, imprimantes connectées au réseau et à fortiori l’accès à un serveur de fichiers ou d’applications.

Quant à confier à son serveur le rôle de distribuer les adresses IP c’est un choix qui permet en cas de panne de la box de garder l’accès à celui-ci. Le seul inconvénient dans ce cas, c’est que si le serveur tombe en panne, vous ne pourrez plus vous connecter à Internet non plus. Mais entre les deux maux, je conseil de choisir ce dernier.

Pensez donc à demander à votre installateur lors de l’achat de votre premier serveur de configurer les services réseau DHCP (sans oublier de modifier la configuration de la box IP), conseil de Directeur Informatique 😉 .

Crédit image : Certains droits réservés par kelp

Le saviez-vous

Les adresses IP servent aux machines connectées à un réseau à communiquer entre-elles. Les adresses IP peuvent être configurées sur chaque poste de façon statique. C’est contraignant et demande à bien gérer la liste des adresses affectées à chaque machine. Il ne peut pas y avoir deux machines avec la même adresse sur le réseau.

C’est pour cela que l’on utilise en général un serveur DHPC dont la fonction est d’attribuer automatiquement une adresse IP à chaque machine qui se connecte au réseau. C’est lui qui tient à jour la liste des adresses et garantit l’unicité des adresses distribuées. De plus les équipements informatiques sont aujourd’hui configurés par défaut pour demander leur adresse IP à un serveur DHCP.

Attention, il ne peut y avoir qu’un seul serveur DHCP sur un réseau informatique. Pour en savoir plus sur les réseaux informatiques, reportez-vous à cette page de Wikipedia.