Peut-on se passer de serveurs Windows ?


Les serveurs Windows sont largement répandus. Ils fournissent les briques indispensables au bon fonctionnement d’un réseau informatique. Ils permettent également de répondre aux besoins de centralisation de l’information grâce aux fonctions de partage de fichiers et de partage de certains périphériques comme les imprimantes.

Autre fonctionnalité importante, la gestion des utilisateurs. Elle permet la mise en place d’une gestion des droits d’accès aux postes de travail et aux fichiers partagés. Les utilisateurs doivent alors s’identifier avec un nom d’utilisateur et de mot de passe sur leur poste.

Le système d’exploitation de Microsoft est proposé systématiquement par la plupart des prestataires informatique. Parmi les avantages mis en avant :

  • Rapidité de mis en œuvre : il est possible de commander un serveur préinstallé avec la machine ;
  • Simplicité d’administration : il suffit d’une petite demi-journée pour permettre à un utilisateur à l’aise avec l’outil informatique pour maîtriser les fonctions de gestion des comptes utilisateurs et de partage de répertoire.

Le mode de commercialisation de Microsoft implique de devoir payer à la fois une licence pour le serveur, mais aussi des licences d’accès client. Pour ces dernières, il en faut autant que de poste de travail se connectant au serveur.

Les licences d’accès doivent correspondre à la version de Windows utilisée sur le serveur. Si vous mettez à jour le serveur vers une version supérieure, il vous faut en plus du paiement de la mise à jour du serveur, acheter à nouveau des licences d’accès client pour l’ensemble de vos postes de travail. Il existe chez Microsoft une offre plutôt coûteuse appelée Software Assurance et qui permet de bénéficier des mises à jour sans rachat des licences. Mais il s’agit ici plutôt d’une forme de location des licences.

Logiciels libres pour serveur

Les logiciels libres permettent aujourd’hui de couvrir les mêmes fonctionnalités que celles d’un serveur Windows décrit précédemment. La mise en œuvre est tout aussi simple. Leur fiabilité et robustesse est incontestable aujourd’hui, internet fonctionne grâce à eux, les géants du web n’utilisent que des logiciels libres pour propulser leurs services en ligne.

Il reste de plus tout à fait possible de continuer à utiliser Windows sur les postes de travail. Pour ces derniers, il est également possible de se passer de Windows, mais cela demande une étude plus détaillée des outils utilisés.

La solution la plus simple consiste à demander à un prestataire spécialisé en logiciel libre (Open-DSI peut vous aider à le trouver et le choisir) à vous fournir une machine préinstallée. Il viendra également mettre en place la machine dans vos locaux et vous formera à l’administration du serveur. Celle-ci se fait depuis un navigateur web en général.

Les différentes études réalisées chez Open-DSI pour différents clients montrent qu’à budget équivalent, le choix des logiciels libres vous permettra de bénéficier d’un meilleur accompagnement. En effet, la part de budget traditionnellement allouée à l’achat de licence peut-être reportée sur de la formation et surtout sur un contrat de support avec un prestataire de proximité.

Toujours d’après nos études, passé la phase d’investissement initiale, le coût total de possession est bien inférieur sur cinq ans par rapport à l’usage des produits Microsoft. Si l’on considère des durées de l’ordre de 10 ans, l’écart peut largement dépasser les 50 %. Les logiciels libres s’intègrent donc parfaitement dans les démarches de développement durable.

De plus, le choix des logiciels libres permet de bénéficier de mise à jour continue et gratuite et vous permet d’accroître votre parc de poste de travail sans contrainte financière. Un vrai gage de souplesse et de réactivité pour votre activité.

Open-DSI vous propose des prestations d’étude d’opportunité et d’accompagnement à la migration vers les logiciels libres et open source.