Laissez tomber vos tableurs : offrez-vous Dolibarr pour la nouvelle année !


Peut-on s’offrir un mini ERP pour la nouvelle année ? Il est fort possible que vous ne vous êtes jamais posé la question. Et pourtant, les associations et TPE/PME, méritent elles aussi, à l’instar des particuliers, d’être chouchoutées de temps à autre et d’avoir quelques cadeaux scandaleux. Ainsi, une pépite libre comme Dolibarr ERP & CRM semble bien être la Killer Apps, qui justifie à elle seule son adoption, régulant ainsi l’emploi abusif des tableurs souvent utilisés à toutes les sauces.

Si l’on regarde l’actualité des dernières semaines, cela s’agite plutôt pas mal pour l’ERP & CRM Dolibarr. Tous les intégrateurs du secteur s’accordent à dire qu’il se passe quelque chose avec cet ERP/CRM et soulignent avec emphase son récent dynamisme. Amnesty International l’a bien compris et mobilise ses bénévoles pour la mise en place d’un module de gestion de mouvement de stock (via douchette), constituant de ce fait un apport non négligeable pour la communauté.
Autre innovation intéressante pour ce logiciel libre: le lancement d’une campagne de financement participatif pour le module avancé de comptabilité par les développeurs Olivier Geffroy et Alexandre Spangaro. Une initiative primordiale pour compléter les fonctionnalités déjà existantes (rapprochements bancaires et export des journaux d’achat et vente) qui feront le bonheur des utilisateurs qui ont déjà eu la chance de rencontrer ce formidable outil de gestion.

Dolibarr : une Killer Apps qui s’ignore !

Dolibarr ne vous dit peut-être rien à l’heure actuelle. Pourtant, ce progiciel de gestion commence à se faire un petit nom en ce qui concerne la gestion des activités professionnelles et associatives.

Exit donc les tableurs de type Excel et les feuilles de calculs fourre-tout, la plupart étant versionnées une dizaine de fois sur vos ordinateurs, dans un désordre parfois indescriptible. Il faut l’avouer, les versions les plus obsolètes sont généralement rassemblées dans un dossier estampillé « OLD », car vous pensez que l’anglais est une langue fantastique pour créer des dossiers de quelques lettres. Croyez-moi, vous avez tort, l’anglais peut servir à autre chose.

Si la caricature peut s’avérer risible, c’est très souvent une triste réalité. Ces mêmes feuilles de calculs servent indifféremment à facturer, gérer les clients, éditer les propositions ou pire gérer des comptes bancaires. Il faut parfois faire preuve d’une certaine résilience quand on s’aperçoit que tous ces documents varient en fonction des collaborateurs…

Ainsi, passer à la vitesse supérieure sans payer le prix fort n’est plus une fatalité, car il est tout à fait possible de centraliser à peu de frais tout ce joyeux monde sur un logiciel tel que Dolibarr.

Cet ERP aux nombreuses fonctionnalités permet de gérer intuitivement votre activité, car Dolibarr se présente comme un progiciel de gestion particulièrement adapté pour les gérants des TPE/PME, les indépendants et le monde associatif.

C’est aussi une application web multi-utilisateurs avec différents niveaux de permissions, qui peut être accessible en ligne ou simplement sur votre serveur local.

Sous licence libre (GNU GPL v3), ce progiciel a la caractéristique d’être modulaire, au sens que tous les modules principaux sont optionnels. Les modules métiers concernent donc des domaines indispensables comme la gestion des factures clients et fournisseurs, l’annuaire des prospects, le suivi des marges, la gestion des commandes, des stocks, etc.

Quels sont les prérequis pour son installation ?

Dolibarr est avant tout un projet web. Ainsi, Windows, Mac OS, Linux, BSD, Aix sont autant de systèmes d’exploitation tout à fait à même de supporter un serveur web tel que Ngnix ou Apache nécessaire au bon fonctionnement de l’application. L’utilisation d’une base de données comme Mysql, PostgreSql, MariaDb, et le support de PHP 5.3 sont également des prérequis indispensables.

Des auto-exécutables pour vous simplifier la vie !

Si vous ne connaissez rien à la technique, tout est prévu ! En effet vous pouvez installer simplement Dolibarr via un auto-installeur tel que DoliWamp pour Windows ou DoliMamp pour Mac OS. De plus, Linux n’est pas en reste puisque DoliDeb est l’installeur pour les utilisateurs des distributions basées sur Debian et DoliRpm pour les habitués de RedHat/Fedora/OpenSuse/Mageia etc.

Pour les questions de mise en ligne, si vous ne possédez pas votre propre serveur dédié, il faudra simplement confirmer avec votre hébergeur (OVH, 1&1, Gandi, etc.), s’il supporte bien tous les prérequis demandés par Dolibarr.

Comment mettre le pied à l’étrier ?

Tout simplement en venant à nos sessions de formation, la prochaine à lieu à Lyon le 26 janvier. Vous pouvez également nous contacter pour un formation personnalisée dans vos locaux.

 Bruno Soulié