DevCamp Valence 2018

Devcamp de noël à valence : qu’en est-il de Dolibarr 9 ?


Dans la communauté Dolibarr, le Devcamp de Noël n’est pas encore considéré comme un événement récurrent. Mais dès qu’il s’organise (le plus souvent selon les besoins des développeurs) il s’agit d’en profiter pleinement. Avant tout technique, il permet néanmoins d’exposer de manière conviviale les fonctionnalités réalisées des huit derniers mois, et surtout de mettre en avant la roadmap des futures évolutions…

Cet évent de trois jours est organisé à Valence dans sa deuxième édition par ATM-Consulting du 30 novembre au 2 décembre 2018. Tout intégrateur Dolibarr qui se respecte se doit de se rendre à ce séminaire représenté par une vingtaine de professionnels venus de France et d’Espagne. Outre la présentation de la première journée qui détaille les nouveautés de Dolibarr 9.0, une autre démonstration orientée développeurs se déroulera le lendemain matin. Nouvelles possibilités techniques, mise en conformité du code, bonnes pratiques sont autant de thématiques qui seront abordées en détail par les lead developpers du projet Dolibarr. Les passionnés du code peuvent d’ores et déjà se lécher les babines, au plus grand bonheur des utilisateurs qui profiteront dans quelques mois de développements derniers cris.

Objectif : des correctifs à foison pour Dolibarr 9

Cela étant dit, toutes ces joyeusetés ne doivent guère occulter l’objectif clairement affiché de ce Devcamp : corriger le maximum de bugs afin de préparer Dolibarr 9.0 pour cette nouvelle année. Pour y parvenir de manière ludique, quoi de mieux qu’un Bug Fix Contest pour motiver les foules lors de cette troisième journée ? L’affaire est cependant sérieuse et ne dois pas être prise à la légère : il s’agit ici de stabiliser les modules existants, d’identifier et de prioriser les issues sur le github, et d’aborder avec discernement les orientations en vogue de l’ERP & CRM Dolibarr.

Quid des nouveautés de Dolibarr 9

Cette nouvelle mouture apporte des suppléments non négligeables dans sa version standard ci-dessous :

  • le module Website offrant la liberté de créer des sites internet publics avec un éditeur WYSIWYG ;
  • le module WebDAV qui donne à Dolibarr la possibilité de devenir un serveur DAV. Pour rappel WebDAV est une extension du protocole HTTP simplifiant la gestion de fichiers avec des serveurs distants ;
  • Le module Social network, qui active les champs de réseaux sociaux dans la fiche des tiers (skype, twitter, Facebook…). Il vient remplacer sans préambule l’ancien module Skype ;
  • Le module Builder : véritable générateur de modules pouvant aider les développeurs a construire un module à la volée, il est idéal pour les bidouilleurs qui veulent mettre les mains dans le cambouis sans trop se mouiller. Bien maîtrisé, ce type d’outil peut néanmoins rendre de réels services.

À l’essai sur cette version 9.0

Cela peut s’avérer logique, mais avant qu’un module soit intégré de manière stable dans le noyau Dolibarr, les nouvelles briques sont soumises à l’épreuve dans un mode expérimental proposé par l’ERP. Dès lors, elles sont accessibles et testables en activant l’option adéquate. Par ailleurs, cette déclinaison de Dolibarr ajoute à son panel deux modules bien connus dans la communauté Dolibarr :

  • le module Ticket qui implémente la gestion des remontées d’incident pour un service de support technique ;
  • le module de caisse TakePOS proposant une interface graphique plus élaborée que la version disponible en standard. Résolument multilingue, il est optimisé pour la vente au détail et les restaurants.

Vous l’avez sûrement compris grâce à cet article, c’est avec plaisir que l’équipe Open-DSI se rend au Devcamp Valence 2018 en tant que Dolibarr Preferred Partner.

■ Bruno Soulié